Réflexion must go on…

    0
    168

    Bernard Petitjean nous a quittés le 26 janvier, moins de 3 mois après la révélation de cette maladie que lui-même, avec son ironie caustique, trouvait bien nommée, une « leucémie foudroyante ».

    Co-auteure de Matière à Réflexion, je pourrais vous relater la veille permanente sur la recherche des sujets (hebdo ça revient vite !), les échanges sur les angles avec le souci de ne pas trop souvent traiter de nos « marronniers » mais qui étaient aussi nos sujets les plus lus et les plus commentés, la jubilation de tomber sur la « bonne info », le bon chiffre, à ajouter à une pile de docs (papier) qui ne cessait de monter dans un équilibre instable.

    Bernard, passionné de presse depuis toujours (Publisher au Journal de la Presse et à Stratégies, Directeur Marketing, diffusion, promotion chez Jacinte, 20 Ans, Biba, Enfants Magazine, Magazine Hebdo…) mais aussi fils et frère d’oenologues, faisait souvent cette analogie :
    « La presse, finalement, c’est comme le vin : les mêmes ingrédients mais une expertise et une alchimie, passionnantes et aléatoires, qui font toute la différence. »

    Même si son jugement, au fil des secteurs explorés, était parfois dubitatif (« Ça ne m’aurait pas plu comme métier »), la volonté de comprendre, décoder, analyser, argumenter, suggérer, restait intacte, bienveillante et convaincante.

    Merci à vous tous qui, au fil des semaines et encore plus récemment, nous avez témoigné de la sympathie, de l’intérêt, de la compassion…

    J’aime à penser que nos « devoirs de vacances » d’il y a déjà bien longtemps, (http://matiere-a-reflexion-by-seprem.blogspot.fr/2012_07_12_archive.html ) sont sa véritable leçon de vie.

    Nous continuerons, son regard ne nous lâchera pas.
    Carpe Diem.

    Corinne da Costa
    Directrice de Seprem Etudes & Conseil

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Veuillez saisir votre commentaire
    Veuillez entrer votre nom