Exploiter Vs explorer

    0
    513

    “Si tu veux explorer vers l’infini, explore le fini dans toutes les directions”.

    Johann Wolfgang von Goethe

    Microsoft a publié fin mars 2021, son indice annuel des tendances au travail, titré “The next great disruption is hybrid work… Are we ready ? “


    Menée auprès de plus de 31.000 personnes dans 31 pays, cette étude analyse des milliards de signaux de productivité agrégés dans Microsoft 365, Teams, Office et LinkedIn.

    Il y est mis en valeur un futur mode de travail habituel, le “travail hybride”, mixant le télétravail et le présentiel.

    Télétravail, mais pas que…

    Si 73 % des personnes interrogées par Microsoft espèrent que les options flexibles  de travail à distance seront maintenues lorsque la pandémie prendra fin, 67 % d’entre eux déclarent avoir besoin de passer plus de temps en personne avec leurs équipes, ce qui signifie qu’il est sans aucun doute nécessaire de repenser la façon de se rendre au bureau.
    Il est intéressant de noter que 66 % des décideurs d’entreprise envisagent de réaménager les espaces physiques pour mieux s’adapter aux environnements de travail hybrides.

    La notion de travail “phygital” est aussi un concept qui s’associe parfaitement avec le travail hybride :  comment offrir à tous la possibilité de travailler de manière identique, que l’on soit physiquement présent ou que l’on soit à distance (grâce aux technologies numériques).


    Des dirigeants déconnectés de leurs employés

    Si 61% des dirigeants se déclarent “épanouis”, ce n’est le cas que de 38% de ceux qui n’ont pas ce pouvoir de décision. L’étude révèle que 31 % de la main-d’œuvre mondiale déclare que leur entreprise leur en demande trop dans ces circonstances et conclut que les managers vivent une réalité quotidienne différente de celle des membres de leur équipe, sans doute accentuée par des conditions de travail à distance non comparables, entre les résidences secondaires et grands espaces des uns et les surfaces restreintes des autres.

    Au global, 41% des salariés envisageraient de démissionner


    Exploiter plutôt qu’explorer…

    Même si les réunions en visio sont passées  d’une durée moyenne de 35 à 45 minutes, si plus de 40 milliards de courriels supplémentaires ont été envoyés en février 2021 par rapport à l’année précédente, la tendance est claire: le télétravail a rétréci les différents réseaux, les liens sociaux et les échanges “informels” ont fortement régressé. 

    La productivité augmente pour “exploiter” les tâches quotidiennes à court terme, avec une montée en puissance de la culture du résultat.

    A l’inverse, l’exploration permettant l’innovation, la sérendipité, la cohésion des équipes… est en net repli.

    Les plus jeunes et en particulier la Génération Z (née après 1997) en début de carrière souffrent particulièrement, en manque de contacts au sein des organisations.


    Une nécessaire prise de température

    Il est plus que temps de mettre en place un “reality check”* ou “mise à l’épreuve des faits” :

    > Où en est le sentiment d’appartenance de vos collaborateurs à votre organisation ?
    > Comment perçoivent-ils leurs liens sociaux professionnels actuels quand ceux-ci sont des ingrédients clés  du bonheur au travail pour 4 actifs sur 10 ?
    > Comment vos collaborateurs perçoivent-ils ce nouveau mode de travail hybride” et quelles sont leurs suggestions / envies / appréhensions ?

    On en parle ?



    Sources :

    Etude  mondiale Microsoft / mars 2021

    Etude OpinionWay pour Microsoft France 

    Olivier Sibony, Time to Sign Off

    * reality check : an occasion when someone must consider the unpleasant truth about something rather than trying to ignore it (Cambridge Academic Content Dictionay © Cambridge University Press)


    Vous pourriez aimer :

    Converser avec curiosité

    Alors ce monde d’après, il commence quand ?

    Ecouter avec attention pour parler avec intention

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Veuillez saisir votre commentaire
    Veuillez entrer votre nom