La presse et ses lecteurs, quoi de neuf ?

    0
    308

     “Aimer le journalisme, c’est d’abord aimer son quotidien et pas seulement ses exploits.”
    (Michel Field)


    La 33° édition de la Semaine de la Presse et des Médias dans l’école vient de se clôturer. Elle avait cette année encore un ambitieux objectif : « s’informer pour comprendre le monde », à savoir revenir aux fondamentaux de l’éducation aux médias et à l’information : distinguer les différentes sources, comprendre les contextes de fabrication et de diffusion de l’information, connaître les usages et les effets des images, savoir déconstruire les stéréotypes.

    Dans cette actualité, les résultats d’une étude « Les jeunes Français et la lecture » initiée par Le Centre national du livre (CNL) et confiée à Ipsos, ayant pour objectifs de mesurer, comprendre et identifier les pratiques ainsi que les leviers et freins à la lecture chez les jeunes de 7 à 25 ans viennent d’être dévoilés.

    # Les jeunes sont encore nombreux à lire

    • 84% des jeunes déclarent aimer lire (42% aiment bien, 42% adorent).
    • 81% des 7-25 ans lisent pour leurs loisirs par goût personnel, et 5,4 livres en moyenne ont été lus au cours des 3 derniers mois, (4,4 livres hors élèves de primaires).

    # Si Internet est encore minoritaire, il devient un véritable critère d’influence.

    Globalement, 29% des lecteurs loisirs choisissent un livre après en avoir entendu parler sur Internet (42% des lecteurs loisirs de 20-25 ans) et les réseaux sociaux (Youtube, Instagram et TikTok) offrent une vraie possibilité de les accrocher : ils sont nombreux à déclarer envisager s’informer sur les livres par ce biais.

    # Le temps consacré à la lecture « loisirs » est bien inférieur à celui passé sur écran.

    En moyenne, les lecteurs loisirs lisent 3h14 par semaine, mais l’ensemble des 7-25 ans (lecteurs on non) passe 3h50 par jour devant un écran (5h33 : chez les 20-25 ans) et 2h50 par jour sur Internet.
    Cette appétence pour les écrans développe de plus en plus de nouvelles pratiques chez les jeunes : 40% des 7-25 ans ont déjà lu un livre numérique, 58% ont déjà écouté un livre audio ou un podcast.


    Qu’en est-il au passage à l’âge adulte ?

    L’ACPM dans le cadre du programme #Demain la presse a cherché à savoir plus sur les perceptions des Français des formats papier Vs digitaux de la Presse et des livres et leurs utilisations dans leur quotidien.

    • Premier enseignement : si 49% des Français lisent majoritairement sur papier (Vs 30% qui lisent majoritairement en digital), 21% le font autant l’un que l’autre.

    • 78% d’entre eux souhaitent mixer, dans leur idéal de lecture, le papier et le digital selon les contenus et le moment.

    • 69% des Français préfèrent le format papier dans le cadre d’une lecture approfondie, pour lire des articles longs et 74% préfèrent le format digital dans le cadre d’une lecture rapide, pour lire des articles courts relayant une actualité chaude…

    • Enfin, les habitudes de lecture varient selon les familles de presse :
      • Le papier est ainsi privilégié́ pour les magazines de loisirs (59 %) devant les féminins (57%), la presse TV (56%), les hebdomadaires régionaux (48%), les magazines maison (47%) et les magazines professionnels (45 %), la presse bien-être et santé (41 %) et la presse automobile (41 %).
      • A l’inverse, le digital est préféré́ pour les quotidiens nationaux (49 %), les magazines de sport (44 %), et la presse gratuite d’information (43 %).
      • Enfin les magazines d’information, la presse économique, les titres people et culinaires sont lus à parts égales sur le papier et le digital.

    # Focus sur la presse professionnelle

    Une étude commanditée par la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée et menée par BVA à l’automne dernier auprès d’un échantillon de 4 000 actifs (CSP+ et professions intermédiaires) a permis de chiffrer l’adéquation entre la presse professionnelle et ses lecteurs.

    • Pour 84% des répondants, elle est leur source d’information la plus utilisée pour s’informer en milieu professionnel, suivie par la PQN (81%) et la PQR (80%).  Ses sujets privilégiés sont  l’innovation, la réglementation, les travaux de recherche et la responsabilité sociétale de l’entreprise.

    • 48% des lecteurs qui la consultent au moins une fois par semaine, y consacrent en moyenne 3h20. Ce temps de lecture moyen hebdomadaire grimpe à 5h pour les lecteurs réguliers et les moins de 35 ans. 

    • 82% des professionnels la consultent en multi-support dont 51% sur des supports numériques.

    • Elle est jugée crédible par 91% de ses lecteurs et par 96% de ses lecteurs réguliers.


    Pour terminer sur une note plus festive, la 23ème édition du Palmarès des Medias professionnels s’est déroulée le 5 avril au soir.

    Plus de 80 publications ont candidaté dans 8 catégories. S’ajoutaient à ces 8 Trophées, le Coup de Cœur du Jury et le très convoité Grand Prix.

    Celui-ci a été décerné à Dalloz IP/IT qui a scénarisé un procès fictif en 2050 de la Tech-écologie ayant pour ambition de répondre à cette cruciale question : « Comment sauver la planète sans sacrifier nos libertés ? ».


    Autour d’une association des « Jurisnautes » composée de magistrats, avocats, universitaires, hauts-fonctionnaires, chercheurs et acteurs de la société civile, l’équipe de rédaction du magazine a réuni plusieurs équipes de tournage et de communication, des cabinets d’avocats, l’Assemblée Nationale, mixé différents médias (videos de teasing, votes en direct…) et a ainsi brillamment démontré que la presse juridique n’était pas forcément austère.

    Plus globalement, les initiatives récompensées ont mis en valeur le dynamisme de ce secteur de presse professionnelle et sa capacité de résilience après une période difficile de pandémie.


    Je vous souhaite de belles heures de lecture, tant sur papier qu’en digital.

    Sources :

    « Les jeunes Français et la lecture » Le Centre national du livre (CNL) / Ipsos.
    1.500 jeunes de 7 à 25 ans interrogés entre le 27 janvier et 6 février 2022

    « Papier ou digital, pourquoi choisir ? » ACPM / CSA Research
    1.009 Français interrogés en ligne en janvier 2022

    « Besoins et attentes en matière d’information professionnelle » FNPS / BVA
    Echantillon de 4.000 actifs (CSP+ et professions intermédiaires) interrogé entre le 22 septembre et le 18 octobre 2021

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Veuillez saisir votre commentaire
    Veuillez entrer votre nom